Votre panier est vide  Votre compte

Bienvenue sur notre blog

Bonjour à tous,

 

Nous vivons en ce moment une période très particulière. De grands changements sont à venir dans différents axes qui concernent notre santé, notre vie au quotidien, notre activité professionnelle, la vie sur Terre, l'avenir de notre planète. Tous ces thèmes nous invitent à la réflexion et il est nécessaire de prendre de la distance par rapport aux évènements. Grâce à des méthodes de méditation, il nous est alors possible de nous poser, toucher le calme et la paix au plus profond de nous-même et ainsi nous connecter à une sagesse plus profonde et éviter de nous laisser emporter par les émotions.

Voici donc une sélection d'articles sur ce blog pour nous aider à progresser sur le chemin de manière plus sensée et plus posée.

 

 

 

 

Aide humanitaire en Birmanie

Pour une Action Sociale Durable en Birmanie NEWSLETTER SEMESTRIELLE DE JUILLET 2020

Bonjour à toutes et à tous, En cette période si particulière liée à la pandémie de Covid-19, qui touche durement la planète entière et principalement les populations les plus fragiles, je résumerai la présente newsletter à deux sujets. Le premier concerne le contexte socio-économique actuel en Birmanie résultant de la pandémie, le second, induit par ce contexte, l’activité humanitaire de PASDB prévue sur place jusqu’à fin 2021. Situation catastrophique en Birmanie Comme nous nous y attendions suite à l’annonce de mi-avril du gouvernement d’Aung San Suu Kyi, de confiner partiellement Yangon (la capitale birmane), la crise sanitaire a violemment affecté économiquement les birmans les plus démunis et ceux des classes moyennes, en particulier dans différents bidonvilles et quartiers (de Yangon) où PASDB intervient. Cependant, de même que dans tous les pays pauvres et en développement touchés par cette crise, il est encore difficile d’évaluer aujourd’hui avec précision le réel impact économique du confinement birman, sur des populations déjà très exposées au chômage en temps normal. Mais on sait d’ores et déjà que les mesures progressives pour empêcher la propagation de la maladie (distanciation sociale, fermeture de tous les marchés, interdiction des rassemblements, puis le confinement partiel), ont eu, ont encore et vont avoir des incidences profondes sur l’emploi ainsi que sur les conditions de vie de la grande majorité des foyers. C’est ainsi que des centaines de milliers de petits jobs informels, déclarés et surtout non déclarés, ont été détruits à Yangon, depuis le début du couvre-feu et du confinement. Tous ces travailleurs, parmi lesquels de nombreux enfants, adolescents et jeunes adultes, se sont ainsi vus dans l’impossibilité d’assurer leur subsistance au quotidien et celles de leurs foyers, dans un contexte où il n’existe ni retraite, ni assurance-chômage, ni assurancemaladie, bref, aucune prise en charge permettant de soulager un tant soit peu les personnes les plus affectées par la pandémie de Covid-19. Cette situation perdure plus que jamais en ce moment. Par exemple, nombre de bénéficiaires des microcrédits sans intérêts accordés par PASDB sont dans l’impossibilité de nous rembourser les 5 euros mensuels. Il faut savoir que ces remboursements ne posent pas de problème en temps normal, car les montants sont minimes. Bien sûr, nous annulons tous les remboursements aux foyers qui nous en font la demande. En résumé, le contexte actuel est que des centaines de milliers de birmans pauvres et de la classe moyenne inférieure ont basculé en quelques mois dans l’extrême pauvreté et la pauvreté. Présence et action de PASDB sur place dans les futurs mois Au regard de la situation décrite ci-dessus, PASDB a décidé pour 2020 et 2021 de concentrer son activité humanitaire sur les lieux où nous intervenons déjà et donc de ne pas développer de nouveaux projets. Notre action a déjà commencé et se déroule en 2 phases. La première phase, qui va durer encore quelques mois, consiste à évaluer le plus précisément possible, avec nos coordinatrices et correspondants de terrain locaux, les besoins urgents des endroits et des personnes les plus touchés par la pandémie. La seconde phase sera de chiffrer le coût de ces besoins, afin que l’aide financière de PASDB soit allouée le plus rapidement possible. Nous avons déjà fait parvenir des fonds. Nous nous attendons dans les prochains mois à des demandes importantes de soutien, sachant qu’en Birmanie, les prévisions à court et moyen terme liées directement à l’impact de la pandémie, ne sont pas du tout optimistes pour le quotidien d’une grande partie de la population ! De plus, il faut savoir qu’un autre effet de la crise sanitaire est que les petites ONG Birmanes et les lieux que supporte PASDB (orphelinats, etc.), souffrent d’une importante diminution des dons et offrandes effectués en temps normal par les donateurs locaux. Ainsi, l’aide que nous leur apportons déjà régulièrement (mensuellement) est accueillie avec une reconnaissance particulière.

Si vous souhaitez vous joindre à nous par l’apport d’un don, vous pouvez vous rendre sur la page suivante de notre site web : https://www.associationpasdb.org/pourquoi-faire-un-don/comment-faire-un-don/ Vous pouvez également apporter vos compétences en traduction (anglais). Pour nous contacter directement, appeler les numéros de téléphone ou utiliser notre messagerie ci-dessous :

Thierry : 06 82 40 57 03 ; Bernadette : 06 07 04 05 21

Adresse mail : pasdb.association@gmail.com.

Vous pouvez aussi retrouver les détails de tous nos projets sociaux sur le site web de PASDB : www.associationpasdb.org

Merci infiniment par avance. Un bel été à vous ! 

 

 

Lire la suite

A quoi ressemblera la vie après cette pandémie?

RÉFLEXION OFFERTE PAR SA SAINTETE THAYE DORJE LE XIIè GYALWA KARMAPA SUR CE A QUOI RESSEMBLERA LA VIE APRÈS LA PANDÉMIE.

Jeudi 28 mai 2020,

« C’est une question concernant le futur, n’est-ce pas ?

Eh bien, c’est un mystère.

Le futur a toujours été un mystère. Un « mystère », pas dans le sens de quelque chose de flou et de nébuleux, mais dans le sens d’une incertitude étincelante liée à son déploiement.

Dans une perspective réjouissante, le futur a toujours été quelque chose de magique – d’inconnu – que nous essayons de capturer depuis la nuit des temps.

Dans une perspective concrète, nous vivrons des expériences semblables, comme les matins et les soirs, les couchers et les levers de soleil.

Le défi pratique et prévisible consistera fondamentalement à nous démener pour capturer les souvenirs de ce que nous pensons être normal et bon.

Ce défi s’est répété à maintes reprises de sorte qu’il n’est plus un mystère aujourd’hui.

Espérons que nous sommes fatigués de cette habitude : celle de chercher des occasions pour que notre futur capture de nouveau les moments agréables du bon temps, comme des carottes agitées sous notre nez, mais qui pourtant sont attachées dans notre dos.

Si nous voulons faire quelque chose de différent pour une fois (un nouveau défi peut être quelque chose de plaisant, parce qu'un nouveau défi est toujours stimulant), il pourrait être intéressant d’envisager le futur comme une opportunité pour que ce qui était normal dans le passé submerge un peu moins le futur.

Nous avons évidemment besoin de la boussole du passé, mais l'astuce consiste à utiliser cette boussole, plutôt qu'à la surutiliser ou à la sous-utiliser. Si nous maîtrisons cette astuce, nous n'avons pas à avoir peur de regarder le futur.

L’astuce complémentaire consiste à accepter qu’il n’existe pas de garantie. En tant qu’êtres humains, nous vivons depuis toujours avec ce concept de garantie dans des proportions inimaginables. Cependant, si nous regardons calmement les choses, pas une seule fois nous n’avons vraiment cru en ces garanties : en fin de compte, lorsqu'il s'est agi de traverser des moments difficiles ou de prendre des décisions dans la vie, nous n’avons pas vraiment été dépendants de lois ou de promesses, parce qu'au fond de nous, nous savions qu'aucune loi ni promesse ne nous fournirait une véritable garantie.

Nous avons vécu si longtemps avec cette contradiction que nous nous sentons à l'aise avec les promesses ; nous sommes apaisés par l'idée qu'il existe une sorte de filet de sécurité, mais en même temps nous savons qu'aucune de ces promesses n'a jamais été tenue et qu'il n'existe pas de garantie absolue. Et parce que nous sommes des êtres humains, nous ne pouvons pas vraiment changer ce fait – nous ne pouvons pas y remédier. Nous devons seulement accepter qu'il en soit ainsi.

Notre anxiété provient de la non-acceptation de cet état d'incertitude. Cependant, lorsque nous regardons l'histoire, nous constatons, assez ironiquement, que cela a en quelque sorte fonctionné. Nous nous en sommes sortis, d'une certaine manière, et si nous voulons que tout se passe bien, nous devons accepter le fait qu'il y a toujours un facteur d'incertitude d'au moins 1%.

Notre étrange habitude de nous accrocher à l'idée d'une garantie est profondément ancrée en nous, parce que nous avons vécu avec elle pendant très longtemps et parce qu'elle nous apaise. Peut-être pouvons-nous, cette fois-ci, légèrement modifier cette habitude et nous rapprocher de notre connaissance ou de notre intuition profonde [qui sait] que les règles et les promesses sont fabriquées, que les traitements de toute sorte peuvent être garantis à 99%, mais qu'un facteur d'incertitude de 1% demeure toujours.

Sans ce petit facteur d'incertitude, la vie serait intolérable. Cette touche d'incertitude, ce 1% de non-garantie, crée la fraîcheur du moment présent qui nous propose des défis et des opportunités salutaires.

L'acceptation de ce soupçon d'incertitude donne de l'élan au moment présent et du piment à notre vie. »

- Thayé Dorjé, S.S. le 17ème Karmapa

#Karmapa


Source (in english) : https://www.karmapa.org/meditations-for-our-times-videos/

Traduction : https://www.dhagpo.org/…/1917-meditations-pour-notre-epoque…#

DES MEDITATIONS POUR NOTRE EPOQUE

Voici, traduites en français, des méditations pour notre époque proposées par Sa Sainteté Thayé Dorjé le XVIIè GYALWA KARMAPA

Je vous invite à cliquer sur le lien de DHAGPO KAGYU LING situé en Dordogne:

https://www.dhagpo.org/fr/actualites/1905-meditations-pour-notre-epoque-videos-et-plus-7#utm_source=newsletter&utm_campaign=avril8

Méditation- Bols chantants

https://youtu.be/Y6QTdvbu0uI

Je vous invite à passer de bons moments de détente.

Pourquoi faire de l'humanitaire à l'étranger?

Très souvent, je rencontre des gens qui me disent: "Ah, super! Vous faites de l'humanitaire, ah, ça, ça m'interesse............!!

Voici un lien vers un site de voyageurs qui vous en dira plus long :

https://voyageforum.com/forum/pourquoi_humanitaire_etranger_D102537/